7 mars 2018 newsletter

Observation silencieuse d’une assemblée générale

Le 28 février 2018, l’éléfàn tenait sa deuxième assemblée générale. Ce moment important dans la vie démocratique d’une association s’est déroulé sans encombres. Compte-rendu subjectif d’un adhérent.

C’est une assemblée générale comme il s’en tient de nombreuses sur le territoire français, qu’elles soit d’associations, d’entreprises, de coopératives ou autres.

A l’entrée, légère, mais normale, bousculade pour effectuer les formalités d’émargement avant de pénétrer dans les gradins.

Un grand amphi sur le campus où se retrouvent quelques petites centaines d’adhérent·e·s à l’association tout juste sortie de l’enfance. Sur l’estrade du professeur, ou la scène d’un théâtre, une longue table semble attendre que des autorités prennent place. Un grand écran derrière où l’on peut imaginer qu’il pourrait y avoir à la place un grand tableau noir. Mais, oh surprise !, derrière cette table nulle personnalité ne viendra s’asseoir. Démocratie oblige, nul·le président·e, nul·le secrétaire, nul·le trésorièr·e ne vient s’imposer derrière la table des débats.

Quelques personnes s’activent pour vérifier que tout est en place pour le “show”. Le public des adhérent·e·s, a priori bienveillant, s’installe. D’une certaine manière il forme une famille et se sent bien dans un “entre nous”.

Un premier orateur prend la parole debout entre le public et la table vide. Successivement, elles ou ils vont venir prendre le micro sortant d’un groupe que l’on sent plus ou moins agité à l’extrémité du premier rang. Les discours, pardon les prises de paroles, racontent l’activité de la jeune entreprise – le rapport moral, puis le rapport financier – illustrées de quelques belles diapositives succinctes projetées à l’écran. Le public est particulièrement attentif. Mais contrairement aux assemblées traditionnelles, pas de rapport papier, pas de dossier documenté sur papier glacé. Tant pis pour ceux qui ont du mal à entendre !

Puis l’on procède à des votes à main levée. Carton vert pour le oui, rouge pour le non et beige pour l’abstention. On peut admirer alors de très belles scènes colorées d’épanouissement floral de tiges de bras où éclosent de petites fleurs en carton. Quatre comparses comptent et recomptent.

Élection des nouvelles et nouveaux membres du conseil d’administration, présentation d’adhérent·e·s tiré·e·s au sort, tout le beau monde de celles et ceux qui ont de l’importance peu à peu se regroupe sur la scène sous les applaudissements.

Les décisions collectives sont prises, le pouvoir de l’assemblée générale s’est exercé. Les obligations légales sont respectées. Le principe démocratique également.

Pour conclure, les inévitables questions du peuple, enfin de certaines adhérentes ou de certains adhérents. Celles ou ceux qui ont des choses à dire, ceux ou celles qui ne peuvent pas s’empêcher de prendre la parole… et les autres qui ne disent rien.

 

À l’année prochaine…
Patrick S, u
n adhérent silencieux

 

Tagged:

Nous contacter

Une question, une remarque, une demande ? N'hésitez pas à nous laisser un message !