7 mars 2018 newsletter

Les fruits et légumes de l’éléfàn

Fruits et légumes à l’éléfàn

La majorité des fruits et légumes distribués à l’éléfàn sont des produits très locaux. Nous avons été rendre visite à deux d’entre eux : Christophe des Jardins du Banchet et Régis des Fruits de ma passion. Visite guidée…

Que ce soit du pied de la Chartreuse ou à la limite des Terres froides, nos bons légumes et nos bons fruits, toujours de saison, sont bichonnés depuis le bourgeon jusqu’à l’étal de l’éléfàn par Régis et Christophe, deux fervents passionnés et passionnants acteurs du local, du raisonné, du respect de l’environnement, voire du bio. Ils sont aussi des chercheurs pragmatiques du terrain en vue de toujours progresser vers ce qui leur permet de nous apporter de bons produits. On les voit peu à l’éléfàn car, lève-tôts de leurs journées chargées, ils nous livrent bien avant que les premiers d’entre nous arrivent pour leur créneau matinal. L’éléfàn est très satisfaite de la relation entretenue avec eux, “les motivations à travailler ensemble sont fortes et réciproques” dit Estelle référente de la commission Approvisionnement.

Nos bonnes bananes sont approvisionnées auprès de Manger bio Isère, une coopérative de distribution de produits bio, et les beaux agrumes nous viennent de Sicile, chez Biosicula, à Avola.

Plus près de nous, nous avons rencontré nos deux fournisseurs locaux de fruits et légumes : Christophe des Jardins du Banchet et Régis des Fruits de ma passion.

Les Jardins du Banchet

Christophe vient toutes les semaines nous livrer les légumes des Jardins du Banchet, un GAEC (groupement agricole d’exploitationen commun), exploitation de maraîchage en agriculture biologique, située en zone de moyenne montagne, à une altitude de 650 mètres au cœur du Pays voironnais, entre la Chartreuse et le lac de Paladru. 

C’est une cinquantaine de légumes de saison qui poussent ici – ils ne font pas de fruits – et que nous retrouvons à l’éléfàn. Pour compenser le climat rude de l’altitude, les légumes de printemps et d’été, les tomates, les aubergines, les poivrons, les concombres et les salades, c’est sous serre qu’ils les cultivent.

« Depuis 14 ans nous faisons pousser des légumes bio sur les coteaux du Banchet, sous le soleil, les pluies battantes, le gel et les tempêtes de neige. C’est notre vie, et nous en sommes heureux. L’agriculture biologique est un choix de vie. Cultiver la terre avec respect, produire des légumes de qualité dans une logique de durabilité, afin que les générations futures puissent en faire autant. Notre vision de l’agriculture biologique a pour principal objectif la préservation des sols, des ressources naturelles et de notre environnement. Cette agriculture est basée sur la rotation des cultures, la lutte biologique et l’absence de produits chimiques de synthèse ainsi que d’OGM. »

Christophe s’est associé en 2010 avec Alexandre qui avait créé l’exploitation en 2004. Ils emploient trois salariés. Aucun produit chimique ne vient polluer la terre et les légumes. Bien équipés, ils désherbent mécaniquement, sauf pour les carottes. À la main, c’est 35 heures de travail à trois pour les 1600 m² du champ de carottes. Le labourage, pas de charrue profonde, se fait en surface sur 15 à 20 cm de profondeur. Pour favoriser la qualité de la terre, certaines parcelles font l’objet d’un assolement avec du blé pour seule culture.

« Nous produisons la majorité de nos plants. Cela nous garantit des plants d’excellente qualité et déjà acclimatés à l’altitude de la ferme. Nous avons ainsi le plaisir et la satisfaction d’aller de la graine au légume. Cela nous permet aussi de choisir les semences les plus adaptées à nos méthodes culturales (altitude de l’exploitation, résistances aux maladies…). Nous restons ainsi dans notre vision globale de l’agriculture biologique : peu de transport et production locale des plants sur la ferme. »

Pour aller voir Les jardins du Banchet, leur exploitation est située juste en dessous du col du Banchet, au croisement de la RD 1075 et du chemin Pierre-Bessey. Et pour en savoir plus, voir leur site internet : www.lesjardinsdubanchet.fr

Les Fruits de ma passion

Régis Réssicaud est un homme avenant, disponible et qui aime parler avec les gens. En témoigne son accueil sympathique au marché Hoche à Grenoble le samedi matin.

Sa production de fruits et légumes de saison et de qualité est raisonnée, mais pas de label bio. « Il ne manque que le tampon ! » dit-il considérant que son mode de culture et la qualité de ses produits valent bien autant que le label bio.

Pommes, poires, cerises, abricots, fruits rouges, légumes (courge, navet, poireau, salade, etc.) sortent de ses productions pour notre bonheur. En plus, sa passion pour les fruits l’amène, avec vingt autres producteurs des Monts du Lyonnais à les transformer, dans un atelier en commun, en jus de fruits, confitures, compotes, huile de noix, etc.

En ce moment, ce sont ses pommes, poires, épinards, mâche que nous trouvons dans la boutique. Parfois, il prend le relais des jardins du Banchet quand ils ne peuvent pas nous fournir. Secondés par sa femme pour les tâches administratives, ils sont trois en permanence pour tout le travail de la ferme. En cette période d’hiver, ils se consacrent à la taille.

Située dans la plaine de Beaurepaire, le long du ruisseau de l’Oron, l’exploitation bénéficie d’un environnement favorable entre faune et flore pour les cultures maraîchères et fruitières. Sur 64 hectares de la propriété, répartis autour de la ferme. Il cultive 14 hectares au centre, ce qui l’éloigne des risques des traitements chimiques d’un voisinage qui n’a pas la même philosophie que lui.

Ses terres sont au-dessus d’une zone de captage, il profite ainsi de l’eau de la nappe phréatique en accord avec l’Agence de l’eau. Il fait peu de désherbage et élimine les mauvaises herbes soit mécaniquement soit par paillage, mais surtout pas de produits chimiques.

Régis n’est pas un novice. Agriculteur depuis toujours, il a quitté son ancienne exploitation des Monts du Lyonnais pour racheter en avril 2009 l’exploitation actuelle.

Il a la volonté de développer les cultures légumières et de se diversifier au maximum pour proposer une grande variété de bons produits, en particulier en augmentant le nombre de serres, non chauffées bien entendu, mais à l’abri de la pluie et du vent.

Pour le rencontrer, Les Fruits de ma passion se trouvent sur la route de Manthes à Beaurepaire. On peut y aller en général le mercredi et le vendredi après-midi. Le téléphone est le 06 14 67 20 85.

Christophe et Régis sont riches de bons produits et de la qualité de leurs relations avec l’éléfàn. Nous en profitons tous les jours. Pour mieux les connaître, allez les voir. Ils seront heureux d’avoir votre visite, à l’occasion d’un petit tour du côté du lac de Paladru ou du pays de Beaurepaire.

Photos : Collectif Ivoire, Les Jardins du Banchet, Les Fruits de ma passion

Tagged:

Nous contacter

Une question, une remarque, une demande ? N'hésitez pas à nous laisser un message !